kingdom of rock brucath

rock and metal
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gérard Depardieu "rend son passeport"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brucath
Admin


Messages : 5254
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : saint céré

MessageSujet: Gérard Depardieu "rend son passeport"    Dim 16 Déc - 12:11

Gérard Depardieu "rend son passeport" français, réprobation de ministres


L'acteur
Gérard Depardieu,
s'estimant "injurié" par les critiques sur son exil
fiscal en Belgique, annonce qu'il "rend (son) passeport" français dans
une lettre ouverte au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, provoquant la
réprobation de plusieurs ministres.



"Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être
respecté ! Tous ceux qui ont quitté la France n'ont pas été injuriés
comme je le suis", écrit l'acteur dans sa lettre publiée par le Journal
du dimanche (JDD).
M. Ayrault avait jugé "assez minable" son départ pour la Belgique.
C'est
ce qualificatif qui reste en travers de la gorge de la vedette. Sa
"Lettre ouverte à M. Ayrault Jean-Marc, Premier ministre de M. François
Hollande" résonne comme une charge contre le Premier ministre et sa
politique fiscale.
Premier à réagir parmi les membres du
gouvernement, le ministre du Travail Michel Sapin a vu dans la décision
de l'acteur "une forme de déchéance personnelle", une "attitude pas à la
hauteur de l'acteur", lors du Grand rendez-vous Europe 1/iTélé/Le
Parisien.
Le ministre des relations avec le parlement, Alain
Vidalies, a lui jugé "très choquants" les propos de l'acteur. "Ce qui
est à craindre avec cette déclaration-là, c'est que ce qu'il aimait dans
la France, c'était le bouclier fiscal", a-t-il ajouté sur Radio J.
La
ministre de la Culture Aurélie Filippetti s'est affirmée "tout à fait
scandalisée" sur BFM-TV. "La citoyenneté française c'est un honneur, ce
sont des droits et des devoirs aussi, parmi lesquels le fait de pouvoir
payer l'impôt", a-t-elle insisté.
Tout en se disant "triste" de la
décision de l'acteur avec qui elle avait travaillé contre l'illétrisme,
l'ancienne ministre UMP Nadine Morano a surtout estimé qu'il était la
victime du "matraquage fiscal" du gouvernement socialiste.
Gérard
Depardieu
commence ainsi sa lettre : "Minable, vous avez dit +minable+ ?
Comme c'est minable !", référence à une réplique culte de Louis Jouvet
dans "Drôle de drame" ("Bizarre... Vous avez dit bizarre ?...").
Rappelant
avoir commencé à travailler "à 14 ans comme imprimeur, comme
manutentionnaire puis comme artiste dramatique", il affirme avoir
"toujours payé (ses) taxes et impôts". Il précise avoir payé "en 2012
85% d'impôts sur (ses) revenus".
"vrai Européen"
"Qui
êtes-vous pour me juger ainsi, je vous le demande M. Ayrault, 1er
Ministre de M. Hollande, je vous le demande, qui êtes-vous ?", lance M.
Depardieu,
l'un des acteurs les plus populaires et les mieux payés du
cinéma hexagonal, qui a cumulé les récompenses mais aussi les frasques.
"Je
n'ai jamais tué personne, je ne pense pas avoir démérité, j'ai payé 145
millions d'euros d'impôts en 45 ans, je fais travailler 80 personnes
(...) Je ne suis ni à plaindre ni à vanter, mais je refuse le mot
+minable+", insiste-t-il.
"Je pars parce que vous considérez que
le succès, la création, le talent en fait la différence doit être
sanctionnée", poursuit celui qui a acquis une propriété dans le village
belge de Néchin, frontalier de la France, comme avant lui d'autres
riches Français.
"Des personnages plus illustres que moi ont été
expatriés ou ont quitté notre pays. Je n'ai malheureusement plus rien à
faire ici, mais je continuerai à aimer les français et ce public avec
lequel j'ai partagé tant d'émotions !"
"Je vous rends mon
passeport et ma Sécurité sociale dont je ne me suis jamais servi. Nous
n'avons plus la même patrie, je suis un vrai européen, un citoyen du
monde, comme mon père me l'a toujours inculqué", assène encore Gérard
Depardieu.
Le départ annoncé de l'acteur, concomitant avec la
confirmation de la mise en vente de son hôtel particulier parisien,
avait été dénoncé comme antipatriotique par la gauche, tandis que la
droite y voyait le résultat de la politique du gouvernement.
"Je
trouve cela assez minable (...). Tout cela pour ne pas payer d'impôt,
pour ne pas en payer assez", avait déclaré mercredi Jean-Marc Ayrault.
Le président François Hollande a prôné une renégociation des conventions fiscales avec la Belgique.
Depardieu
monopolisait Twitter dimanche matin: "quand rendra-t-il sa Légion
d'Honneur", demandait un twitto, tandis qu'un autre suggérait que
l'acteur, accusé de conduite en état d'ivresse, "rende plutôt son permis
de conduire".
Au même moment, l'écrivain Michel Houellebecq,
Goncourt 2010, annonçait son retour en France après plusieurs d'années
d'exil en Irlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofrockbruc.lebonforum.com
brucath
Admin


Messages : 5254
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : saint céré

MessageSujet: Re: Gérard Depardieu "rend son passeport"    Dim 16 Déc - 12:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofrockbruc.lebonforum.com
brucath
Admin


Messages : 5254
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : saint céré

MessageSujet: Re: Gérard Depardieu "rend son passeport"    Dim 16 Déc - 12:13

Gérard Depardieu dit renoncer à la nationalité française


Ulcéré
par le premier ministre, qui a qualifié de «minable» son établissement
en Belgique, l'acteur français explique dans une lettre ouverte se
sentir «injurié». «Je vous rends mon passeport. Nous n'avons plus la
même patrie, je suis un citoyen du monde», prévient-il.Une réponse à la hauteur de sa gouaille légendaire et de son goût
pour la démesure. Ulcéré par les propos du premier ministre, Jean-Marc
Ayrault, qui trouve «minable» son établissement en Belgique pour
échapper à la fiscalité de l'Hexagone, Gérard Depardieu a annoncé
dimanche renoncer à sa nationalité française. Dans une lettre ouverte
publiée par Le Journal du dimanche, le comédien estime avoir été
«injurié» par le premier ministre.
Le héros du Dernier
Métro commence ainsi sa «Lettre ouverte à M. Ayrault Jean-Marc, premier
ministre de M. François Hollande»: «“Minable”, vous avez dit “minable”?
Comme c'est minable!» «Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au
moins être respecté! Tous ceux qui ont quitté la France n'ont pas été
injuriés comme je le suis», remarque l'acteur. Rappelant avoir commencé à
travailler «à 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme
artiste dramatique», Gérard Depardieu affirme avoir «toujours payé
(ses) taxes et impôts».
Belgique: des «raisons intimes» aussi
«Qui
êtes-vous pour me juger ainsi, je vous le demande, M. Ayrault, premier
ministre de M. Hollande, je vous le demande, qui êtes-vous?», apostrophe
celui qui prête ses traits au cinéma à Obélix. «Je n'ai jamais tué
personne, je ne pense pas avoir démérité, j'ai payé 145 millions d'euros
d'impôts en quarante-cinq ans, j'ai payé, en 2012, 85% d'impôts sur mes
revenus et je fais travailler 80 personnes (...). Je ne suis ni à
plaindre ni à vanter, mais je refuse le mot “minable”», insiste-t-il,
répétant le qualificatif qui ne passe pas. Choix de mot sur lequel
Jean-Marc Ayrault est, depuis, un peu revenu. «Je vous rends mon
passeport et ma Sécurité sociale dont je ne me suis jamais servi»,
prévient l'acteur. «Nous n'avons plus la même patrie, je suis un vrai
Européen, un citoyen du monde, comme mon père me l'a toujours inculqué»,
poursuit Gérard Depardieu.
Dans ses griefs, la star évoque
aussi des raisons plus intimes. «Je trouve minable l'acharnement de la
justice contre mon fils Guillaume(décédé en 2008, NDLR), condamné à de
la prison ferme pour deux grammes d'héroïne quand tant d'autres
échappaient à la prison pour des faits autrement plus graves.» «Je ne
jette pas non plus la pierre à ceux qui ont trop de cholestérol ou trop
d'alcool dans le sang et qui s'endorment sur leur scooter, je suis l'un
des leurs», poursuit-il en allusion à ses derniers démêlés avec la
justice. L'acteur comparaît le 8 janvier sur reconnaissance préalable de
culpabilité (CRPC) pour conduite en état d'ivresse. «Malgré mes excès,
mon appétit et mon amour de la vie, je suis un être libre Monsieur et je
vais rester poli», conclut-il, théâtral.
Hollande pour une renégociation des conventions avec la Belgique
C'est
la première fois que Gérard Depardieu s'exprime depuis l'annonce de son
exil fiscal outre-Quiévrain, qui lui a valu de nombreuses critiques. Le
président François Hollande a ainsi fait appel, vendredi, au
«comportement éthique» de chacun, et a prôné une renégociation des
conventions fiscales avec la Belgique. Un député socialiste a même
proposé que les exilés fiscaux soient déchus de leur nationalité s'ils
n'acquittent pas d'impôt en France. Une idée cependant impossible à
réaliser sur le plan juridique. Les remarques ont également fusé du
monde du spectacle. Line Renaud a dit ne pas comprendre comment on
pouvait «quitter le bateau quand son pays est en difficulté».
En
Belgique, Gérard Depardieu a acquis une maison à Estaimpuis, dont dépend
le village de Néchin, à la frontière française, non loin de Roubaix.
2800 Français y résident déjà. À Paris, la vedette a mis en vente son
hôtel particulier, situé rue du Cherche-Midi, à Saint-Germain-des-Prés.
Une demeure de 1800 m² habitable qui serait évaluée à 50 millions
d'euros.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofrockbruc.lebonforum.com
brucath
Admin


Messages : 5254
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : saint céré

MessageSujet: Re: Gérard Depardieu "rend son passeport"    Dim 16 Déc - 12:15

Depardieu en Belgique: Filippetti "déplore" l'exil fiscal


La
ministre de la Culture Aurélie Filippetti a "déploré" mercredi sur RTL
l'exil fiscal annoncé de Gérard Depardieu en Belgique, tout en rejetant
une possible déchéance de nationalité.








AFP
Si
cet exil fiscal, toujours pas confirmé par l'acteur, s'avère réel, "je
le déplore, je préfère voir des artistes qui ont des comportements
positifs et citoyens", a dit la ministre.
Elle s'est en revanche
dit opposée à une possible déchéance de nationalité pour les exilés
fiscaux, comme le propose le député PS Yann Galut, estimant que "la
citoyenneté française est trop importante pour qu'on puisse en faire un
argument politique conjoncturel".
La ministre s'est dite
"agréablement surprise" de la prise de position du chanteur Michel
Sardou, "caricaturé comme chanteur conservateur, (qui) dit qu'il
considère que c'est normal de faire des efforts".
Dans un
entretien au Parisien/Aujourd'hui, Michel Sardou avait assuré lundi ne
pas "être choqué" par la nouvelle tranche d'impôt à 75% pour les très
hauts revenus si elle est "provisoire", affirmant que ce n'était "pas
son genre de fuir à l'étranger".
Gérard Depardieu vient de choisir de s'installer dans un petit village belge frontalier avec la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofrockbruc.lebonforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gérard Depardieu "rend son passeport"    Aujourd'hui à 8:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Gérard Depardieu "rend son passeport"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Depardieu
» Gérard Pesson
» Akon rend hommage a Michael
» johnny hallyday rend hommage a son meillleur ami carlos
» Bonne fête à Gérard Messager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
kingdom of rock brucath  :: DE TOUT ET DE RIEN-
Sauter vers: